• -o- Toi l'aïeule -o-

     

     


    Toi, l'aïeule

    L'aïeule, le pilier, l'âme de la famille
    combien de fois t'avons-nous vue tirer l'aiguille ?
    plongée dans le travail incessant de tes mains,
    aimant par-dessus tout nos rires enfantins.

    La vie ne l'a guère épargnée, la grand-mère,
    lui ôtant tout bonheur à cause de la guerre.
    Elle a eu des chagrins qui lui ont brisé le coeur,
    mais au fond de son âme, il n'y a pas de rancoeur.

    Si tu as de la peine, c'est au creux de ses bras,
    que tu peux oublier le moindre de tes tracas
    là, tout près, tout contre, que tu peux te blottir,
    la caresse de ses mains saura te faire sourire.

     L'aïeule est la confidente de tes tourments,
     que tu sois tout petit ou même en grandissant.
    Ses mains ridées, tachées, sont là pour t'apaiser.
    Ses joues parcheminées attendent tes baisers.

    Toi, l'aïeule, qui berce nos rêves d'enfant
    toi, qui es parfois une seconde maman,
    celle que l'on n'a pas eue, ou très peu connue,
    aux doux sons de ta voix, nous sommes suspendus.

    Toi, l'aïeule, mamie, mamé, grand-mère, grand maman,
    lorsque la vie nous ôte la chaleur de tes bras,
    nous sommes orphelins de tes mots et de toi.
    Notre enfance s'enfuit, nous devenons des grands.

    PaulaG. "ma plume vagabonde" recueil n°3


  • Commentaires

    1
    Mercredi 8 Février à 10:21

    J'ai un profond respect pour nos anciens, dont on ne profite pas toujours comme on le souhaiterait...

    très bonne journée.

      • Mercredi 8 Février à 11:06

        Bonjour Baba

        Il faut savoir profiter des instants privilégiés avec nos anciens...car le temps passe ...après il est juste trop tard !

        belle journée

        Paula

    2
    Mercredi 8 Février à 10:35

    Très, très beau ma Paula!

    Tu sais malgré mes joues presque lisses, je me retrouve dans ton écrit!

    C'est vrai j'ai été une enfant de la guerre, avec toutes ses terreurs, mais j'ai eu comme tout le monde, des joies et des peines . 

    Et mes enfants, mes petits-enfants sont la joie de mon coeur!

    je t'embrasse tendrement

    Gigi

      • Mercredi 8 Février à 11:00

        Bonjour ma Gigi

        C'est en pensant à ma grand-mère que j'ai écrit ces quelques lignes, car elle fut pour moi la maman qui m'a manqué pendant quelques années de ma prime jeunesse.


        Tout comme toi maintenant, je cultive avec bonheur l'art d'être une mamie.

        Je t'embrasse bien affectueusement mon amie.

        Paula

    3
    Mercredi 8 Février à 10:54

    Ton illustration est très jolie, ton poème d'une douceur extrême, nos aïeuls nous ont tous laissé des "souvenirs" de leurs passés que nous n'oublierons pas et ils sont toujours très passionnants à écouter .. Je n'en ai plus mais lorsque j'étais jeune je dévorais leurs paroles...

    Superbe plaisir à te lire Paula chérie, sans eux nous n'aurions pas de racine .

    Bonne journée ma douce amie, prends bien soin de toi , la température douce et ensoleillée ici nous annonce le printemps ... ouf ..

    Pensées verts toi et affectueuses bises de Christiane

      • Mercredi 8 Février à 11:05

        Ma chère Christiane

        Comment oublier les moments heureux partagés ? les souvenirs demeurent bien ancrés en moi.

        Pas encore de temps ensoleillé chez nous mon amie ! pluie et vent sont encore au programme ! mais je rêve ...en pensant au printemps.

        Douce journée pour toi aussi avec mes affectueuses pensées et bisous

        Paula

    4
    Mercredi 8 Février à 10:59

    Je n'ai pas eu la chance de connaître mes grands mères !

    Très bel hommage à la tienne !!

    Bon mercredi Paula gros bisous Rozy

      • Mercredi 8 Février à 11:08

        Bonjour Rozy

        J'ai eu le grand bonheur de vivre plusieurs années auprès de cette grand-mère dont je parle. Les souvenirs sont toujours présents.

        Belle journée pour toi chère Rozy

        gros bisous

        Paula

    5
    Mercredi 8 Février à 11:12

    un bel hommage!!!!

    coucou par ici!! bisous! Sylvie

      • Mercredi 8 Février à 11:19

        un grand merci à toi mon amie Sylvie

        belle journée et gros bisous

        Paula

    6
    Mercredi 8 Février à 11:18

    Un de tes textes que je préfère.

    Bonne journée

    Bises

      • Mercredi 8 Février à 11:20

        Je te remercie bien sincèrement Jo

        sachant que tu aimes cet écrit.

        Je t'envoie de gros bisous

        Paula

    7
    Mercredi 8 Février à 11:23

    Un poème magnifique, j'adorais ma Mémé, avec elle j'ai appris beaucoup de choses, même si je comprenais pas tout, elle avait du mal avec le français (elle était tchèque) 

    Bisous bonne journée

      • Mercredi 8 Février à 11:28

        Bonjour Anika

        J'imagine aisément que ces moments de partage avec ta grand-mère doivent être inoubliables - l'amour est une langue universelle !

        belle journée aussi pour toi

        bisous

        Paula

    8
    Mercredi 8 Février à 11:35

    Bonjour Paula , oui comme toi ma grand mère remplaça ma mère si l'on 

    peut l' appeler ainsi , enfin et ton beau poème me fait penser à elle , merci

    Paula . Bisous , escapade , 

      • Mercredi 8 Février à 11:42

        Bonjour Escapade

        Gardons dans nos coeurs tous ces beaux moments !

        Douce journée

        gros bisus

        Paula

    9
    Mercredi 8 Février à 11:52

    Bonjour chère Paula

    Magnifique poème sur nos aïeules , ils faut prendre soin d'eux , les entourer et les entourer d'amour , ils le méritent tant .

    Je te souhaite une excellente journée.

    Gros bisous

      • Mercredi 8 Février à 12:50

        Coucou chère Corinne

        Tu as pleinement raison ! Nos anciens méritent tendresse, respect ....le temps passe tellement vite !

        je te remercie bien sincèrement pour ton gentil commentaire

        gros bisous et bel après-midi

        Paula

    10
    Mercredi 8 Février à 14:49

    je n'ai malheureusement pas connu mes grand mères. Je le regrette vraiment. Elles sont décédées trop jeunes...

    Ma jeunesse s'est passée auprès de ma mère divorcée et souvent absente. Fils unique, elle m'avait placé en pension.

    Ma vie en a été profondément bouleversée je pense...

    Comme j'aimerais pouvoir agir sur le passé!

    Passe une bonne journée.

    Bise, Michel

      • Mercredi 8 Février à 16:16

        Bonsoir Michel

        Tu n'as pas eu le bonheur de connaître tes grands-mères, mais n'as pas eu non plus le chagrin de les perdre.

        Tu n'as pas eu une jeunesse facile non plus, je comprends que ta vie ait été bouleversée. Hélas ! le destin est parfois cruel et l'on ne peut guère revenir sur le passé !

        Bel après-midi et bonne soirée

        Bisous

        Paula

    11
    Mercredi 8 Février à 16:19

    Bonjour Paula,

    Quel magnifique poème, un hommage vibrant, mais si parfaitement écrit,

    je l'ai relu plusieurs fois et toujours le même plaisir renouvelle. je porrais

    bientôt le réciter de mémoire. MERCI !

    Je t'embrasse très amicalement.

    Henri.

      • Mercredi 8 Février à 16:31

        Bonsoir Henri

        C'est moi qui te remercie d'apprécier ces quelques lignes écrites en souvenir d'une grand-mère aimée.

        De ta part, toi qui écris de si jolis alexandrins, j'en suis touchée. Merci Henri.

        Belle soirée

        Bisous bien amicaux

        Paula

    12
    Mercredi 8 Février à 22:39

    Bonsoir ma douce amie que j'espère endormie,

    un poème que j'aile beaucoup, si plein de tendresse envers ces grand-mères pas assez fréquentées (encore que de ce point de vue j'ai été privilégiée).

    Peut être pense t'on après à tout ce qu'on a oublié de leur demander. Ma grand-mère lorraine m'a appris le dialecte pour qu'on puisse se comprendre (car elle est allée à l'école quand la Lorraine et l'Alsace était allemande) et moi je ne parlais que français quand je suis allée passer à 5 ans un bon mois chez elle, ma Oma.

    Mais la pâtisserie c'est d'elle que je tiens presque tout.

    Mon autre grand-mère est venue en Touraine en maison de retraite (elle commençait à divaguer dans sa maison en grand banlieue parisienne, alors qu'elle a retrouvé ses esprits ici en venant régulièrement chez moi le mercredi mon jour de congé). On allait se promener à Tours ensemble, ça lui faisait plaisir et à moi aussi ma Mamy.

    Ah le temps des grand-mères ce n'est pas comme le temps des cerises, il ne reviendra plus, c'est nous les aïeuls maintenant.

    Douce nuit à vous deux chers amis, que cette nuit soit un peu réparatrice et que demain te voit plus en forme?

    Je vous embrasse en toute amitié, douces pensées.

    PS: belle image pour illustrer.

      • Jeudi 9 Février à 07:31

        un bonjour matinal pour toi ma chère amie Sylvie

        Les souvenirs que tu conserves de tes grands-mères demeurent à tout jamais gravés dans ta mémoire et dans ton coeur, ta grand-mère lorraine dont tu as appris le dialecte pour pouvoir partager toute l'affection et tes dons de pâtissière lol !et ton autre grand-mère avec laquelle tu faisais de belles promenades.

        Ce n'est plus le même temps désormais, à notre tour nous sommes des aïeules des temps modernes !

        Belle et douce journée

        Affectueux bisous

        Paula

    13
    Jeudi 9 Février à 05:15

    Ce que tu as écrit est magnifique de sensibilité et d'émotion.

    Je me retrouve dans ce texte comme petite-fille de ma grand-mère à qui je confiais toutes mes peines.

    Mais désormais pourrions-nous écrire de si jolis textes sur les mamies de notre époque ?

    Je pense que dès l'instant où nous devenons grands-parents, nous sommes tels que tu décris cette si belle personne que tu as sans doute connue et aimée mais nos enfants nous voient-ils ainsi ? Il reste la fraicheur et la candeur de nos petits-enfants mais là encore le monde moderne les éloignera de nous alors que les enfants de ma génération préféraient aller en vacances chez "mémé" plutôt que rester devant leur écran d'ordinateur.

    J'ai adoré te lire Paula

    Gros bisou

      • Jeudi 9 Février à 07:38

        Bonjour Sonia

        Je te remercie pour tes mots qui me touchent, car en effet, c'est en pensant à ma grand-mère que j'ai écrit ce texte car elle fut tout à la fois ma grand-mère et ma maman ( une maman que je n'ai pas connue dans ma petite enfance mais plus tard, la vie ayant séparé mes parents).

        A notre tour nous voilà des mamies d'un monde moderne que nos enfants ne voient pas vieillir mais que nos petits-enfants aiment, bien que leur regard soit rivé sur leurs portables ou leur écran d'ordinateur.

        Merci Sonia et belle journée !

        gros bisous

        Paula

    14
    Jeudi 9 Février à 06:59

    Un concentré de tendresse et de sensibilité

    Bonne journée

    Bisous

    Marie

      • Jeudi 9 Février à 07:39

        Bonjour Marie

        Un grand merci à toi pour ta douce visite qui me fait grand plaisir.

        Je te souhaite aussi une douce journée

        Bisous

        Paula

    15
    Jeudi 9 Février à 08:51

    Un magnifique hommage parfaitement illustré qui nous rappelle combien les grands parents ont un rôle majeur dans l'équilibre des petits enfants

    Amicalement

    Claude

      • Jeudi 9 Février à 09:12

        Bonjour Claude

        Ce sont des moments de partage qu'il faut savoir privilégier avec nos petits-enfants. tout comme les beaux moments que nous avons connus avec nos grands-parents.

        Merci de ta visite et belle journée !

        Bien amicalement

        Paula

    16
    Jeudi 9 Février à 10:51

    Bonjour Paula

    La journée me laisse un peu de temps pour lire ton joli poème sur les grands-parents moi je ne les oublie jamais.

    Toujours dans mes cartons jusqu'au 18 février après un peu de repos j'en ai bien besoin ainsi que mon mari

    qui fait sa chimio tous les 15 jours.

    Bonne semaine et prends soin de toi.

    Mon blog hiver est remplacé par havre de paix

    Bises Béa

     

      • Jeudi 9 Février à 13:05

        coucou Béa

        Oh oui je me doute combien vous aspirez à un peu de repos ton époux et toi, mais sois patiente, ce n'est plus bien loin.

        Après le 18 j'espère que vous retrouverez un peu de calme à tous les niveaux.

        Merci pour ta gentille visite.

        Prenez aussi bien soin de tous deux

        gros bisous

        Paula

    17
    Jeudi 9 Février à 12:43

    Bonjour chère Paula

    Je te souhaite un très bon après-midi.

    Gros bisous et merci pour tes mots toujours plein de tendresses .^^

    18
    Jeudi 9 Février à 20:29

    Oh là là c'est magnifique, c'est émouvant......

    Il y a quinze jours mon petit fils était malade et dans ce cas il débarque chez moi puisque les parents travaillent comme il n'avait rien de bien important je lui ai dit qu'il avait juste besoin des câlins de sa grand-mère et du haut de ses onze ans il m'a répondu qu'il avait de la chance car d'autres non pas ce refuge. 

    Merci pour ce délicieux poème. Biz. Aline

      • Vendredi 10 Février à 08:27

        Bonjour Aline

        Ton petit-fils est heureux de pouvoir se réfugier auprès de toi et de toute évidence apprécie pleinement le fait d'avoir une mamie quand d'autres n'en n'ont pas. Une mamie à qui il peut se confier, auprès de laquelle il peut avoir des câlins et du haut de ses onze ans, il a déjà compris et semble très sérieux.

        Belle journée Aline et belle fin de semaine aussi.

        Gros bisous

        Paula

    19
    Jeudi 9 Février à 23:24

    Coucou ma douce amie endormie, ma chère Paula,

    merci de ton nouveau passage et de ton gentil message. Oh mes fleurs sont très capricieuse, celle qui fleurissait régulièrement vient de mourir, j'imagine qu'elle a fait son temps.

    La rouge vif que j'ai eu pour ma fête ne refleurira pas elle est malade, c'est une cymbidium je crois et elles n'arrivent jamais saines. Dommage j'aimais bien  la couleur. Tant pis on en rachètera.

    Oh c'est bien la première fois que le cyclamen se plait et refleuri (ce sont des cadeaux de ma femme de ménage (une amie maintenant elle est tellement gentille (Adeline est sa fille la demoiselle qui m'attrape la lune) c'est une famille en or.

    Je te souhaite une belle fin de semaine et avec toute notre amitié nous vos embrassons affectueusement.

    Tendres pensées.

      • Vendredi 10 Février à 08:32

        Coucou ma chère Sylvie

        C'est triste de voir dépérir une fleur mais les fleurs ont des pouvoirs insoupçonnés en ce sens qu'elles peuvent parfois refleurir, pour notre plus grand plaisir.

        Cependant, tu as été bien gâtée même si la floraison a été éphémère.

        Et la jeune demoiselle Adeline qui a pour toi attrapé la lune t'a aussi fait un bien joli cadeau !

        Belle journée pour tous deux

        Affectueux bisous

        Paula

    20
    Vendredi 10 Février à 08:21

    Bonjour chère Paula

    Je te souhaite une belle journée et par avance un doux week-end .

    De gros bisous

      • Vendredi 10 Février à 08:37

        Bien doux week-end pour toi aussi Corinne

        gros bisous pour vous tous

        Paula

    21
    Vendredi 10 Février à 14:13

    Bonjour Paula , oui le temps perd la boule alors j'espère que le week end 

    nous sera plus favorable à tous ! . Gros bisous , escapade 

    22
    Vendredi 10 Février à 18:32

    un beau poème , j'ai eu beaucoup de chance de voir vieillir mes grands parents paternels et j'en garde de bons souvenirs

    car moi aussi , ma maman est partie bien trop jeune (43 ans)...Bon weekend ...Sincères amitiés...Jacques

      • Samedi 11 Février à 10:43

        Bonjour Jacques

        Une maman qui a dû aussi beaucoup vous manquer - la vie est parfois bien cruelle ! heureusement que vous avez eu vos grands-parents jusqu'à un certain âge - ils ont veillé sur vous !

        Merci Jacques d'être passé me lire

        Toute mon amitié

        Paula

    23
    Dimanche 12 Février à 21:31

    Bonsoir Paula

    Ce poème me rappelle plein de souvenirs avec ma grand-mère

    Gros bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :