•  pour un week-end plein de soleil et d'amitié

    ELIXIR D'AMOUR

    Philtre magique dans l'alchimie des coeurs
    essence de la vie, essence du bonheur,
    je distille pour toi l'essentiel de mes mots
    un bien doux condensé, ce qu'il y a de plus beau.

    Ce breuvage des dieux , j'en tire la quintessence
    de l'élixir d'amour toute l'incandescence,
    ne voir dans ton regard que sublime lueur,
    voir se fondre deux âmes unies en un seul coeur.

    Nos bouches assoiffées ont goûté au flacon
    le philtre, l'élixir de deux coeurs en fusion,
    nos deux corps alanguis par la douce liqueur
    sont enlacés, heureux, en oubliant les heures.

    A jamais enchaînés grâce au philtre d'amour
    au point d'en oublier tout ce qui vit autour,
    nous savourons la vie, les instants de bonheur,
    notre élixir d'amour coule dans nos deux coeurs.
    ©PaulaG


    27 commentaires
  •  

    INCERTITUDE

    Un sentiment d'inachevé,
    comme un livre non terminé,
    sensation de solitude,
    des instants d'incertitude,
    se sentir comme abandonnée,
    et puis penser à renoncer.
    Tout à coup, comme s'éveiller,
    s'envoler, ne plus toucher terre,
    comme projetée dans les airs,
    la joie d'un instant éphémère.
    Eveil, divine sensation,
    retrouver enfin la raison,
    après un moment d'abandon,
    une nouvelle motivation.
    Ne jamais se laisser aller,
    continuer à positiver,
    quelles que soient les raisons,
    ayant mis l'âme en suspension.
    Au-delà de la souffrance,
    songer toujours à l'espérance.
    ne plus penser au lendemain,
    crier simplement "tout va bien" !
    ©Paula G.

     

    Il est nécessaire parfois d'avoir recours à la méthode Coué,

    qui se veut de nous insuffler un certain optimisme et des pensées positives.

    ------------------------


    30 commentaires
  • Inexorablement....

    PASSE LE TEMPS

    Dans les rires joyeux
    de jeunes adolescents,
    à l'épanouissement,
    d'adultes réfléchis,
    partition de la vie,
    jouons en les notes,
    pour que passe le temps !

    De printemps lumineux,
    en étés flamboyants,
    jusqu'à ce premier trait
    qui apparait sur le front,
    du sentier de l'automne,
    confins de l'horizon,
    ainsi, passe le temps !

    Des hivers rigoureux,
    ne penser qu'au printemps,
    rêver d'enchantement,
    songer "la vie est belle"
    éviter les tourments,
    soucis existentiels,
    ainsi, passe le temps !

    De saison en saison,
    pour que passe le temps,
    rêvons, dansons, chantons,
    savourons tous nos ans.
    -o-

    ©Paula.G. "Ma plume vagabonde"

    Que cette nouvelle année vous apporte, ainsi qu'à ceux que vous aimez :

    amour

    santé

    bonheur

    amitié

    joies multiples

    BONNE ANNEE

     


    68 commentaires
  •  


    MA PLUME

    Ma plume est perdue dans le vide sidéral,
    emportée dans un univers plus qu'infernal.
    Elle cherche où s'amarrer
    dans cette immensité.

    Satellite égaré dans le néant là-haut,
    ma plume veut y puiser l'essence de ses mots.
    Elle recherche son port
    où s'amarrer encore.

    Elle est douleur secrète, au centre de ses maux,
    un navire spatial dans ses moments cruciaux.
    Ma plume veut se poser,
    doucement s'exprimer.

    Dans le champ des étoiles et le souffle divin,
    elle veut, dans les méandres d'un coeur souverain,
    voir fuir au vent du large ses funestes pensées
    ne penser qu'au bonheur de l'élan recherché.

    Dans l'espace infini, ma plume muse et erre,
    frôlant l'ombre, recherchant la lumière.
    Le soleil au zénith, elle puise sa force vive,
    sa vigueur retrouvée, elle redevient active.
    ©Paula G. "ma plume vagabonde" recueil n°3

     

    BON DEBUT DE MOIS POUR CHACUNE ET CHACUN

    -----------------------------------------------


    29 commentaires
  •  

    SUR LA DUNE

    Les vagues viennent mourir doucement sur la plage
    La dune de sable blond, s'étire tout le long du rivage.
    Dès le soleil levant, tout là-haut sur la dune, je viens m'asseoir parfois,
    quand la brise marine, de son souffle léger, vient courber les oyats.

    Dans un repli de dune, endroit privilégié, j'ouvre alors mon cahier
    et là sur mes genoux, sur mes pages blanches, je "couche" mes idées.
    parmi les liserons, euphorbes, panicauts et belles giroflées,
    je "croque" les fleurs qui poussent à mes côtés, pour un virtuel herbier.

    Ma main, laisse filer le sable entre mes doigts
    mon regard se perd, vers l'horizon là bas.
    J'embrasse l'océan et son immensité,
    que rien ne semble troubler
    la mouvance des vagues, vient un peu l'animer.

    Lorsque, au soleil couchant, il me faudra rentrer,
    je rangerai mes crayons, fermerai mon cahier,
    je dévalerai la dune, la tête pleine de soleil,
    le coeur gorgé d'embruns et de merveilles,
    riant, dansant, chantant, continuant de rêver,
    à cet endroit charmant que j'irai retrouver.

    Je rêverai alors à la mouvance des flots
    qui viendra engendrer la mouvance de mes mots.
    ©PaulaG. "Des fulgurances, des émotions" recueil n°2


    32 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique