•  LES COLLIERS POLYNESIENS...................LE SAVIEZ-VOUS ???

     



    Dans la tradition polynésienne, le collier de coquillages est passé autour du cou de tout polynésien qui quitte Tahiti ou ses îles ; ce rituel est accompli par tous les membres de la famille et par les amis venus faire leurs adieux, voire par tout un chacun lorsqu’il s’agit d’un personnage public.

    Geste protecteur, il symbolise le respect, manifeste l’honneur et reflète les sentiments. C’est ainsi que celui qui quitte le « fenua » (la terre) peut se retrouver paré de plusieurs dizaines de colliers.

    Véritable porte-bonheur, le collier de coquillage évoque le retour au fenua dans un avenir plus ou moins proche.

    Ce chapelet de coquillages apportera à votre décoration intérieure une discrète touche de soleil des îles, avec un petit air de vacances paradisiaques.

                    JE VOUS SOUHAITE UN AGREABLE WEEK-END D'AUTOMNE,

    AVEC UN PEU DE REVE !!!

     

    -----------------------------------------------------

      




    46 commentaires
  • pour terminer la semaine

     

    BON WEEK-END de MI-OCTOBRE

    ---------------------------------

    Le Carnaval des animaux, magnifique exercice de style, a été composé par Camille Saint-Saëns au tout début de l'année 1886 .
    Il s'agit d'une suite de 14 mouvements de courte durée (quelques dizaines de secondes pour les plus courts, 6 ou 7 minutes pour les rares plus longs), s'inspirant chacun d'un animal et jouant avec virtuosité avec des citations facétieuses.
    Pour une raison ou une autre, Saint-Saëns en interdit toute interprétation publique à l'exception du devenu célèbre « Cygne » (no 13). Ce n'est qu'après la mort du compositeur, en 1921, que ce joyau put être diffusé.
        – Le Cygne
     Peut-être le mouvement le plus connu de toute la pièce, en tout cas le seul qui a l'honneur d'être parfois joué seul, c'est un magnifique solo de violoncelle soutenu par le piano, très poétique et sans doute sans humour ni caricature d'un quelconque excès de lyrisme propre aux cordes.

    -------------------------------------------

    Une douce pensée pour chacune et chacun

    ----------------------------------------------

     


    37 commentaires
  •  


    MA PLUME

    Ma plume est perdue dans le vide sidéral,
    emportée dans un univers plus qu'infernal.
    Elle cherche où s'amarrer
    dans cette immensité.

    Satellite égaré dans le néant là-haut,
    ma plume veut y puiser l'essence de ses mots.
    Elle recherche son port
    où s'amarrer encore.

    Elle est douleur secrète, au centre de ses maux,
    un navire spatial dans ses moments cruciaux.
    Ma plume veut se poser,
    doucement s'exprimer.

    Dans le champ des étoiles et le souffle divin,
    elle veut, dans les méandres d'un coeur souverain,
    voir fuir au vent du large ses funestes pensées
    ne penser qu'au bonheur de l'élan recherché.

    Dans l'espace infini, ma plume muse et erre,
    frôlant l'ombre, recherchant la lumière.
    Le soleil au zénith, elle puise sa force vive,
    sa vigueur retrouvée, elle redevient active.
    ©Paula G. "ma plume vagabonde" recueil n°3

     

    BON DEBUT DE MOIS POUR CHACUNE ET CHACUN

    -----------------------------------------------


    29 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires