•  

    CHANSON DU VENT, CHANSON D'AMOUR


    Sous la verte ramée où tu m'as entraînée,
    seul le souffle du vent chante dans les oliviers,
    Tu es là, fervent, suppliant à mes pieds,
    m'implorant à deux mains de bien vouloir t'aimer,



    Au grè du vent, instant d'amour.



    Mon sourire est rêveur et mes yeux embués,
    une telle ferveur ne peut que me toucher,
    Tu es là à mes pieds, tellement énamouré,
    cherchant à me troubler, à me faire succomber !



    Souffle du vent, mots d'amour.



    Même le vent complice, semble s'être calmé,
    pour écouter les mots que tu m'as susurrés.
    J'aime les mots d'amour que tu m'as avoués,
    tellement il est doux d'y croire et de rêver.



    Caresse du vent, serment d'amour.



    Mais est-il bien permis de tellement s'aimer
    sous le tiède zéphyr à nouveau  réveillé,
     venu doucement de l'ouest afin de nous bercer ?
    il est si bon en ce lieu, de conjuguer le verbe aimer.



    Mélodie du vent , chanson d'amour.



    Nos coeurs sont en émoi et nos mains enlacées,
    le vent souffle l'amour sous la verte ramée,
    j'aime entendre tes mots doucement murmurés
    il est doux, en ce beau soir d'été, de se sentir aimée



    Chanson du vent, chanson d'amour


    ©PaulaG.11.7.2013


    6 commentaires
  •  

     

    AUTANT EN EMPORTE L'AUTAN



    Connaissez-vous le vent d'autan,
    le vent chantant, le vent battant ?
    qui fait tourner les moulins à vent,
    le vent parlant, le vent hurlant !



    il peut durer parfois longtemps,
    une bonne semaine assurément,
    il fait battre les contre-vents,
     toujours tapant,  tambourinant !



    le saviez-vous ? il peut être noir ou bien blanc
    il peut être frais au printemps
    venant de la mer parfois puissant,
     mais en été, fort épuisant.



    Il peut être parfois violent,
    chaleur étrange nous amenant,
    vent changeant, vent dominant,
    tel est notre vent occitan.



    il arrive  tonitruant, et  sifflant,
    et parfois repart chuchotant,
    son tout dernier souffle du moment,
    comme un dernier râle d'épuisement.



    Chez nous il s'invite bien souvent,
    saviez-vous que notre vent d'autan,
    peut rendre fou tout être vivant,
    lorsqu'en rafales il souffle bruyamment ?


    Autant en emporte l'autan,
    autant en emporte le vent !


    ©PaulaG.13.6.2013






    3 commentaires
  •  

    TOUT AU BOUT DE LA JETEE

    Assise sur le banc, au bout de la jetée,
    je regarde la mer et me sens apaisée.
    Un métronome scande les minutes écoulées ,
    et dans le sablier, le temps peut bien passer !!



    Devant l'immensité, je suis émerveillée,
    mes rêves se poursuivent en étant éveillée,
    il fait bon sur le banc au bout de la jetée,
    attendant la bouteille qui viendra s'échouer.



    Trouverai-je un message venu de l'étranger ?
    quelque peu balloté contre vents et marées,
    quelques lignes jetées sur un bout de papier,
    message d'amour ou s.o.s hâtivement glissé.



    Au loin, vogue un bateau, toutes voiles hissées,
    un tout petit voilier, sur la mer semblant glisser,
    peut-être attendrai-je, si le temps le permet,
    qu'il vienne là tout près, s'amarrer au bout de la jetée.



    le marin à son bord, a hissé le spi, son foc est endraillé,
    il barre son bateau sur la mer, poussé par la risée,
    et tout à coup, il a comme une hâte d'être enfin arrivé,
    Il a bordé la voile, il sait que je l'attends au bout de la jetée.


    ©PaulaG.24.6.2013


    8 commentaires

  • Ah, s'il m'était donné.......



    Ah, s'il m'était donné, par le pouvoir des mots,
    de pouvoir apaiser, tout le poids de tes maux,



    je panserais ton coeur,
    soignerais tes douleurs,
    je calmerais tes peurs.



    Ah, s'il m'était donné, d'avoir entre mes mains,
    le pouvoir guérisseur, ce serait pour toi demain.



    Je calmerais ta souffrance,
    et en toute confiance
    t'offrirais l'espérance.



    Ah, s'il m'était donné, par les désirs du coeur,
    de pouvoir endiguer l'ineffable douleur,



    j'aurais toutes les audaces,
    pour calmer tes angoisses
    pour que ton mal s'efface.



    Ah, s'il m'était donné, de pouvoir apaiser ta douleur,
    je t'offrirais la clé d'un monde de douceurs,
    où nous pourrions chanter la chanson du bonheur,
    dans les parfums de fleurs.


    ©PaulaG2.2.2013




     

     


    10 commentaires
  •  

     

    Un matin de brume



    L'atmosphère en ce jour,  un peu immatérielle,
    et l'ambiance alentour, un peu surnaturelle.
    Quelle est donc cette aura en ce matin de brume
    enveloppant les arbres en une douce écume ?



    Ils sont auréolés et nimbés de couleurs
    et il émane d'eux de suaves odeurs,
    fumées évanescentes ou fugaces vapeurs,
    en un léger halo, de brouillard salvateur.



    Contempler au matin cette phosphorescence
    de ces fûts entourés de luminescence,
     ces essences, en perpétuelle mouvance,
    c'est être le témoin d'une vie très intense.



    C'est le monde des arbres dans les petits matins,
    de frimas, bruines et embruns empreints,
    avant que le soleil , d'un doux rayon coquin,
    vienne éclipser l'aura, dans l'ombre un peu plus loin!


    ©PaulaG.17.2.2013


    10 commentaires